QUEL EST LE PRINCIPE DU MOISSONNAGE ?

Moissonner signifie récupérer des fiches de métadonnées partagées ou déposées en libre accès sur un espace de stockage dédié appelé «entrepôt de métadonnées »

Ce moissonnage est rendu possible par l’utilisation du protocole informatique standard OAI-PMH (Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting) qui permet l'échange de métadonnées relatives à des ressources, sans échanger les ressources proprement dites.

Comment ça marche ?

  • Un fournisseur de données met en forme dans un ou plusieurs schémas XML (SupLOMFR) de métadonnées relatives aux ressources dont il dispose et les rend accessibles. Ces métadonnées sont alors susceptibles d'être moissonnées.
  • Un fournisseur de services lance un programme appelé « moissonneur » grâce auquel il envoie des requêtes au fournisseur de données.

Cette requête contient les critères auxquels les métadonnées moissonnées doivent répondre (ces critères peuvent être le format des métadonnées, les dates de création des fiches de métadonnées, ou encore les types d'ensembles recherchés).

Ce protocole d'échange, basé notamment sur un schéma générique de métadonnées, garantit l'interopérabilité entre les bases de données le supportant. L'objectif est d'être en mesure de collecter et de partager des références et descriptions de documents dans et avec le monde entier.

Partagez !