Colloque francophone sur l'interdisciplinarité scientifique

La Conférence internationale des Responsables des Universités et Institutions Scientifiques d'Expression Françaises (CIRUISEF), réseau membre de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF), a organisé du 23 au 27 mai, à Marseille, son colloque international sur le thème "La recherche scientifique et ses interfaces disciplinaires". Monsieur Jean-Paul de Gaudemar, recteur de l'AUF, est intervenu à l'occasion de l'ouverture du colloque.

150 doyens et directeurs du domaine scientifique de 22 pays francophones ont participé à l'évenement organisé à Aix-Marseille Université (France).

Dans son discours, le recteur de l'AUF a insisté sur la place de la langue française dans la recherche "De même que les monnaies les plus fortes à la fois portent et reflètent les économies les plus puissantes, de même la langue française peut être une telle « monnaie » forte dans sa capacité à faire valoir les richesses de nos établissements et à leur apporter un surcoût de puissance et de reconnaissance internationales par la qualité des échanges qu’elle encourage et facilite". Il a également rappelé l'importance du partenariat inter-établisssements universitaires.  

Les participants ont débattu de la recherche scientifique interdisciplinaire dans les domaines du vivant, de l'énergie, de l'environnement et des matériaux,  de son organisation, de ses contraintes et de ses spécificités. Des chercheurs renommés ont exposé leurs travaux aux interfaces des disciplines.

Deux stratégies autour de l'interdisciplinarité ont été esquissées :

  • La stratégie "ascendante" classique, qui émane des chercheurs, avec la recherche d'outils de connaissance et technologiques en réponse à leurs questionnements au cours de l'avancée de leurs travaux ;
  • La stratégie "descendante", qui découle des problèmes sociétaux, avec la sollicitation de savoirs et de savoirs-faire de plusieurs disciplines en réponse à leur complexité. Cette stratégie ouvre la voie à de nouveaux concepts et à de nouvelles connaissances pour devenir à son tour ascendante.

Le serment d'éthique et de déontologie du "Docteur scientifique", présenté par Pierre Léna, a été adopté dans son principe et doit à présent être précisé et diffusé pour appropriation par l’ensemble de la communauté scientifique francophone.

En marge de ce colloque, les membres de la CIRUISEF, réunis en assemblée générale triennale, ont élu un nouveau président. M. Jean-Marc Broto, Directeur de la faculté des sciences et ingénierie de l'université de Toulouse 3 (France), et président de la Conférence des Doyens et Directeurs des UFR Scientifiques (CDUS) succède à Mme Evelyne Garnier-Zarli présidente de la CIRUISEF, Doyen honoraire de la Faculté des Sciences et technologie de l'université Paris-Est Créteil (France).

Le nouveau Bureau de la CIRUISEF renouvelé à cette occasion est composé de :

  • M. Paul Bilong, Faculté des sciences de l'université de Yaoundé 1 (Cameroun)
  • M. Pierre Bourque, Ecole de Technologie supérieure de l'université du Québec à Montréal (Canada)
  • Mme Isabelle Adole Glitho, Faculté des sciences de l'université de Lomé (Togo)
  • M. Nour-Eddine Oussous, université de Lille 1 Sciences et Technologies (France)
  • Mme Nadine Thezé, université de Bordeaux (France)M. Hassan Zeineddine, université Libanaise (Liban)
  • M. Mohcine Zouak, Institut de recherche sur le Cancer GIP-IRC de Fès (Maroc)

Pour plus d'informations : 
Sur le colloque : http://sciences.univ-amu.fr/colloque-ciruisef-2016
Sur la CIRUISEF : http://www.ciruisef.com/

Partagez !